Le CBD ou Cannabidiol a gagné en popularité ces dernières années en raison des nombreuses publications scientifiques expliquant ses avantages pour la santé humaine. Les résultats de certaines études concernant le traitement de la dépression semblent être prometteurs. La dépression touche environ trois millions de personnes en Italie, avec souvent des répercussions importantes sur la qualité de vie des personnes et des familles concernées, et ce nombre semble être appelé à augmenter. Il n’est donc pas surprenant que de plus en plus de scientifiques s’interrogent sur les liens entre la CBD et la dépression.

Covid et dépression : quelles conséquences ?

L’OMS évoque une véritable urgence, car la pandémie de coronavirus aurait aggravé la situation, augmentant d’environ 200 000 le nombre de personnes déprimées. Ajoutée à celles déjà comptabilisées par l’ISTAT, la dépression atteindrait les chiffres du diabète, ce qui suffit à comprendre la propagation de cette maladie.

CBD et la dépression 2Le CBD : un antidépresseur naturel ?

Le CBD a déjà montré des résultats très intéressants dans des études initiales en tant que traitement de la dépression et de l’anxiété, tout en ayant des effets secondaires réduits.

Une étude de 2014 indique que l’huile de CBD a une interaction positive avec les récepteurs de la sérotonine dans le cerveau. La sérotonine est capable d’influencer l’état émotionnel d’une personne et ses sentiments de bien-être ou de bonheur. C’est pourquoi équilibrer les niveaux de sérotonine est souvent une stratégie efficace pour les personnes souffrant de dépression.

Certains tests menés sur des modèles animaux ont également fourni des preuves de l’efficacité du CBD dans le traitement de la dépression. Une étude de 2018 a démontré l’activité anti-stress et antidépressive du CBD dans ces modèles, indiquant que le CBD est un antidépresseur prometteur à action rapide.

Une étude de 2019 note que les médicaments antidépresseurs actuellement sur le marché mettent des semaines à faire effet et ont une efficacité relativement faible. Dans cette expérience, il est démontré que le cannabidiol a un effet antidépresseur rapide et prolongé sur plusieurs modèles animaux, sans certains des effets secondaires courants de ces médicaments, tels que l’insomnie, la dysfonction sexuelle, les sautes d’humeur et l’agitation. Attention : cela ne signifie pas que le cannabidiol, tout en offrant ces avantages, est un substitut de ces médicaments. Personne ne devrait arrêter de prendre des médicaments prescrits par son médecin sans le consulter. L’arrêt d’un médicament prescrit peut entraîner des effets secondaires graves. cependant, veillez à ne pas donner de CBD à une femme enceinte.

Troubles du sommeil, CBD et dépression

Il a été démontré que la dépression et les troubles du sommeil sont étroitement liés. Plus de 90 % des personnes souffrant de dépression se plaignent de troubles du sommeil, de difficultés à s’endormir, voire de réveils matinaux. Le CBD contenu dans l’huile de cannabis s’est révélé utile dans le traitement de troubles tels que le bruxisme, en relaxant le tonus musculaire de ceux qui grincent des dents. Il a également été démontré qu’il était efficace pour réduire des problèmes tels que l’insomnie ou améliorer la qualité du sommeil en prolongeant la phase de sommeil paradoxal. Améliorer ces aspects revient à améliorer l’humeur de la personne dépressive et sa capacité à gérer son état en général.

La CBD contre la dépression : contexte historique

L’utilisation du cannabis sativa ou chanvre en Europe était répandue à la fin des années 1800 pour le traitement de la dépression, des troubles du sommeil, des attaques de panique ou des spasmes. Dans la première moitié du XXe siècle, les médicaments à base de cannabinoïdes sont tombés presque en désuétude. Cela s’est produit en partie parce que les scientifiques étaient incapables d’identifier la structure chimique de la plante et en partie à cause des intérêts économiques de l’industrie chimique et pharmaceutique naissante.

CBD et la dépressionLe CBD contre l’anxiété et la panique

Comment faire du cbd ? Des études menées sur l’homme montrent que le CBD peut être utilisé pour d’autres problèmes normalement associés à la dépression, comme l’anxiété ou les attaques de panique. À cet égard, une publication de 2017 montre que dans des modèles humains et animaux, le CBD a pu avoir un effet anti-panique chez les sujets testés. Selon les auteurs, les attaques de panique inattendues et récurrentes touchent au moins 5 % de la population mondiale. Plus précisément, ils ont constaté qu’une dose unique de 300 milligrammes de cannabidiol entraînait une diminution significative des niveaux d’anxiété après un test simulant une prise de parole en public. On a constaté qu’une dose de 600 mg de CBD réduisait de manière significative l’anxiété chez les personnes souffrant de troubles anxieux ou de phobie sociale.

Le CBD est-il sûr ?

Il a été démontré que le CBD est sûr pour toute une série d’applications thérapeutiques, y compris le traitement de troubles psychiatriques et non psychiatriques. Selon les auteurs, cela le rend intéressant pour une utilisation clinique dans les maladies neurologiques, l’anxiété, la dépression, les troubles bipolaires, les psychoses, les troubles du sommeil et l’autisme. Les doses élevées, supérieures à 900 mg en une seule prise, n’ont pas entraîné de problèmes chez les participants aux essais, note cette recherche.

Le National Institute on Drug Abuse confirme l’innocuité du CBD, en citant 25 études justificatives, qui n’ont révélé aucun effet secondaire significatif en utilisant un large éventail de dosages et de voies d’administration. Il convient de noter que le NISA est le National Institute on Drug Abuse, qui fait partie du département de la santé du gouvernement fédéral des États-Unis d’Amérique. L’Organisation mondiale de la santé, ou OMS, a également déclaré il y a quelque temps que :

“le cannabidiol ne semble pas avoir le potentiel d’être utilisé de manière abusive ou de causer des dommages”.

Il est encore tôt, mais cet extrait de cannabis sera de plus en plus étudié en raison de son énorme potentiel, alors habituons-nous à en savoir plus.