Quand le travail affecte la santé et quand la santé affecte le travail

Quand le travail affecte la santé et quand la santé affecte le travail

Au cours des dernières années, les chercheurs ont examiné la façon dont la santé des travailleurs a une incidence directe sur leur productivité au travail, cependant la recherche sur le revers de la médaille reste largement méconnue: Comment les environnements de travail affectent-ils la santé des travailleurs ? Au début, les entreprises peuvent sembler bénéficier de l’effort supplémentaire des travailleurs pendant de longues et stressantes journées, cependant, la hausse des primes de soins peut nous montrer tout le contraire. Une étude basée sur l’essai d’intervention à facteurs de risque multiples, a montré que les hommes qui n’ont pas pris leurs vacances annuelles étaient plus susceptibles de mourir d’une maladie coronarienne que les personnes qui s’absentent pour un peu de repos annuel.

La santé affecte le travail en entreprise

Pour la plupart des employeurs, l’idée de travailler dur présente un conflit qui leur est inhérent. Alors que lire un bon livre reposé sur un hamac à l’ombre peut aider à réduire le stress. Pour justifier le changement, les responsables des ressources humaines doivent établir deux points: la culture d’entreprise affecte la santé des travailleurs et que la détérioration de la santé des travailleurs affecte directement les dépenses de l’entreprise. Heureusement, un nombre croissant de preuves soutient les deux points. Une étude de l’Organisation de recherche sur l’amélioration de la santé a montré que le tabagisme, le stress, l’exercice et le poids corporel affectent ensemble 20 pour cent des coûts médicaux globaux d’une entreprise. Et les travailleurs du mauvais côté de l’un de ces facteurs de risque coûtent à leurs employeurs entre 300 et 600 euros de plus par an en frais médicaux que les autres employés de l’entreprise. Une autre étude a montré que le coût cumulatif du tabagisme en termes de jours de maladie, de temps perdu lorsqu’un employeur va fumer, les frais de nettoyage, ainsi les primes d’assurance payées par l’employeur, le montant dépasseraient 7 000 euros pour un fumeur. Et 2000 euros pour un non fumeur. Wayne Burton, vice-président et directeur médical de BANK ONE, située Chicago, a constaté que les employés ayant de bonnes habitudes de santé ou une seule habitude de risque pour la santé coûtent 4,1 heures par semaine aux employeurs en productivité réduite, avec des incapacités de courte durée. Les coûts pour les personnes ayant trois risques ou plus ont grimpé à 5,6 heures par semaine. Cette différence de 1,5 heure par semaine se traduit par huit jours perdus par an et par salarié.

Il y a donc une forte corrélation entres les facteurs à risques des employés et leur productivité lorsqu’ils sont au travail. Ce qui pousse les entreprises à payer des coûts supplémentaire qui peuvent être élevés.

News Reporter
Hey ! Je m’appelle Mathis et j’ai 26 ans, je viens d’être diplômé en Journalisme et je viens de créer ce blog qui va parler d’actualité afin d’améliorer ma rédactions sur des sujets actuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *